Les Productions des pieds des mains

Marc Barakat
Marc est un élève en théâtre à la formation socioprofessionnelle du centre des arts de la scène Les Muses depuis 2002. Il se distingue par la qualité de son expression verbale et par la force de sa présence scénique.

Comme interprète des Productions des pieds des mains, il fait partie de la distribution de Leçons, présenté au Québec et en Belgique, et de celle de Pharmakon, présenté dans les maisons de la culture de Montréal, au Gesù et au festival Art et Déchirure de Rouen, en France.

En 2005 et 2006, Marc collabore à deux productions théâtrales de la compagnie Joe Jack et John. En 2012, il intègre la distribution du film Gabrielle et reçoit le prix Janine-Sutto de l’intégration sociale.

Mireille Camier
Interprète diplômée de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM et détentrice d’un baccalauréat en dramaturgie et mise en scène de l'Université Laval, Mireille a été dirigée, entre autres, par Christian Lapointe, Peter Batakliev, Martine Beaulne, Claude Lemieux, Markita Boies et Réjean Vallée. Elle est à la fois comédienne et metteure en scène. Elle a suivi diverses formations pour acteurs, dont une à l’ UNICEN en Argentine et d’autres en théâtre physique avec Le Théâtre de l'Homme Actor's Laboratorium (LeTHAL) à Toronto et le Théâtre Contre-Courant à Québec. Elle a joué dans Atteintes à sa vie de Martin Crimp, sous la direction de Christian Lapointe et La Colonie de Marivaux, sous la direction de Markita Boies à l’EST de l’UQAM (2009-2010). En 2011, elle s’est jointe comme interprète à la création de Pharmakon des Productions des pieds des mains. Elle a de même participé comme comédienne au projet La Maison de PIRATA THÉÂTRE à la Salle Fred-Barry, aux côtés de femmes provenant de l’organisme Passages, qui accueille des femmes en difficulté.

Avec la compagnie Les Productions Quitte ou Double, dont elle est la directrice artistique, elle a joué dans Stainless et dans le théâtre d’été Il était des fois. En février 2012, elle a mis en scène Le Chien, la nuit et le couteau de Mayenburg au Centre Segal. De 2004 à 2007, elle a travaillé comme interprète pour le Théâtre Loco Motiv dans les pièces Concert dans un oeuf de Fernando Arrabal, Conte de la soif, Cabaret Neige Noire (présentée au Chili et en Argentine en 2005), et dans L'Épopée de Gilgamesh, de Michel Garneau, mise en scène par Richard Nieoczym et présentée au Théâtre Périscope (2005).

Éric Vincent Carrié
Les Productions des pieds des mains souhaitent rendre hommage à Éric Vincent Carrié (1975-2008).

À la fois danseur et comédien, il a participé, à titre d'interprète, aux toutes premières ébauches chorégraphiques de la compagnie et a interprété avec brio des rôles marquants dans les spectacles Leçons, Le Temps des Marguerites et L'Ombre.

Son talent, sa générosité et sa débordante créativité ont grandement contribué au développement de la compagnie.

Il fut une grande source d'inspiration pour tous les artistes qui ont eu la chance de collaborer avec lui.

Maëva Clermont
Compositrice de la relève, Maëva Clermont a étudie d’abord la musique classique avant de s’intéresser au jazz et de compléter un baccalauréat en piano jazz à l’Université de Montréal en 2009. Éprise des arts visuels et des arts de la scène, elle cherche depuis ses débuts à associer sa musique à divers projets artistiques.

C’est pourquoi elle approfondit sa démarche en complétant en 2012 une maîtrise en composition de musique de film et multimédia. Parmi ses réalisations, elle compte plusieurs musiques de courts-métrages, documentaires et épisodes de téléséries. Certaines de ses œuvres ont été jouées dans le cadre de festivals en France, en Allemagne et en Suisse.

Edon Descollines
Edon Descollines, élève en danse au centre des arts de la scène Les Muses, se démarque par la qualité de son expression scénique, par sa créativité et par son engagement total envers l’art.

Comme acteur-danseur au sein de l’équipe des Productions des pieds des mains, fait partie de la pièce Leçons, d’abord présentée à la maison de la culture Mercier (Montréal), puis en Belgique lors des premières Rencontres Théâtrales du Créahm-Liège, et finalement au Théâtre La Chapelle en hiver 2005.

En 2006, il part au Japon pour y présenter L’Ombre, un duo chorégraphique issu du répertoire de la compagnie.

Caroline Gravel
Caroline Gravel est une artiste en danse basée à Montréal, qui s’intéresse à l’art performance depuis 1997. Elle a collaboré avec l’artiste visuel Luc Boisclair pendant plus de quatre ans et a jeté les bases d’un travail à mi-chemin entre la danse et la performance.

Depuis plus de dix ans, elle participe aux tournées et aux projets de plusieurs chorégraphes montréalais, dont Catherine Gaudet, Frédérick Gravel, Daniel Léveillé et Jean-Sébastien Lourdais. Ses projets personnels et ses collaborations ont été présentés en Russie, au Canada, aux États-Unis, au Brésil, en France, en Italie, au Danemark et en Espagne. Mentorée par la chorégraphe Meg Stuart/Damaged Goods et dirigée par Manon Levac, elle dépose en 2012 un mémoire de maîtrise à l'Université du Québec à Montréal, dans lequel elle s'intéresse aux états de corps et aux enjeux entourant la notion d’œuvre et d’auteur dans la création chorégraphique contemporaine.

Son travail artistique récent explore la relation des sensations à la plastique du corps et leurs résonances affectives et perceptives.

Richard Gaulin
Bachelier en art dramatique option jeu (1992), Richard Gaulin a travaillé comme comédien dans quelques productions théâtrales telles Itinéraires et Salomé, ainsi qu’à la télévision. Depuis quelques années, il initie des personnes ayant une déficience intellectuelle au travail d'acteur en enseignant le jeu au centre des arts de la scène Les Muses.

C'est en côtoyant ces interprètes en devenir qu'il s'associe aux Productions des pieds des mains et participe à des créations de danse-théâtre en collaboration avec la chorégraphe Menka Nagrani.

Il travaille également avec le Théâtre Aphasique. Le spectacle Métronome, qu'il a écrit et mis en scène, a été produit à Saguenay, Québec, Sherbrooke, ainsi qu'au Studio-Théâtre de la Comédie française au cours de la dernière année.

Arnaud Gloutnez
Finissant de l’option théâtre du Collège Lionel-Groulx, Arnaud a commencé très jeune à œuvrer dans le milieu artistique. En effet, c’est à l’âge de neuf ans qu’il commence à donner sa voix à plusieurs personnages de dessins animés.

Après avoir passé huit ans au sein de la maitrise des Petits Chanteurs du Mont-Royal, Arnaud décide de peaufiner son art à travers le théâtre musical. Depuis sa sortie d’école en 2013, il a eu la chance de travailler sur deux opérettes des Productions Belle Lurette sous la direction d’Étienne Cousineau et d’incarner le rôle de Shit dans Code 99 de François Archambault et Yves Morin sous la direction de Normand Carrière.

Bien que le chant et l’interprétation soient ses talents de prédilection, il est très fier d’ajouter aujourd’hui la gigue et la danse contemporaine aux cordes de son arc.

Jean-François Hupé
Étudiant à la formation socioprofessionnelle au centre des arts de la scène Les Muses, Jean-François s’entraîne en danse auprès de Menka Nagrani et se démarque par l’originalité de son expressivité corporelle.

Il a obtenu des rôles en tant que figurant pour la télévision et le cinéma (Annie et ses hommes, Virginie, Café de Flore) ainsi qu'un 3e rôle dans le film Gabrielle de Louise Archambault. Il a été de la distribution de la pièce Le Temps des Marguerites… à la folie ou pas du tout ! des Productions des pieds des mains, présentée à Tangente en 2006 et 2007 et dans plusieurs maisons de la culture du Québec au printemps 2008.

Comme danseur dans la production Pharmakon, de la même compagnie, il s’est produit à de nombreuses reprises à Montréal et à Rouen, en France.

Carl Hennebert-Faulkner
Depuis 1991, Carl a fait quelques apparitions à la télévision (Annie et ses hommes, Tout sur moi, Virginie) et au grand écran.

Il a obtenu en 1998 le rôle de Martin dans le film Emporte-moi de Léa Pol, en 2001 celui de Robert dans Bobcat dans la série télévisée Coroner, puis en 2004 le rôle de Médée dans Saints-Martyrs-des-Damnés de Robin Aubert et celui de Gabriel dans René de Giles Walker.

Il a été narrateur pour le film d’animation John et Michael coproduit par S. Avni et l’ONF en 2007. Carl a suivi une formation socioprofessionnelle centre de arts de la scène Les Muses. Sur scène, il en est à sa deuxième expérience avec Les Productions des pieds des mains, sa première étant dans la pièce Leçons de Menka Nagrani et Richard Gaulin en 2004.

Alexandre L'Heureux
C’est vers la fin de son adolescence qu’Alexandre se découvre un intérêt pour l’art du spectacle vivant. Après avoir flirté avec la musique, il fait son entrée à l’École nationale de théâtre du Canada en 2003. Aussitôt diplômé, et sentant un besoin urgent de donner la parole à la relève, il cofonde en 2007 le Théâtre du Frèt, compagnie favorisant la création théâtrale à travers des outils d’échanges et de métissage. Il aura la chance de se produire à Lyon et à Paris, et sera invité entretemps à intégrer la distribution espagnole de Puerco-Espin, présentée en tournée au Mexique.

Outre quelques apparitions au cinéma et à la télévision, Alexandre s’est vu confier le rôle de Maxime dans Mouki, une série jeunesse à laquelle il a aussi collaboré en tant que scénariste. C’est en 2009 qu’il commence à travailler avec Menka Nagrani et les Productions des pieds et des mains.

Nicolas Labelle
Suite à des études en théâtre, Nicolas s’initie à la danse en 2001. Ses expériences le poussent à poursuivre sa formation professionnelle en danse à LADMMI (École de danse contemporaine de Montréal), qu’il termine en 2009. À la fin de ses études, il intègre la compagnie Bouge de là dirigée par Hélène Langevin, et participe à la création de L'Atelier, spectacle dans lequel il danse à travers le Canada. En 2010, il participe en tant qu’interprète professionnel à l’événement Le très grand continental du chorégraphe Sylvain Émard, dans le le cadre du Festival TransAmériques. Il est également de la distribution de la pièce Le carnaval des animaux (pas selon Saint-Saëns!) de Manon Oligny. En 2011, il se joint à l'équipe du Nouveau Théâtre Expérimental pour la création de Ronfard nu devant son miroir, une pièce de théâtre écrite et mise en scène par Daniel Brière et Évelyne de la Chenelière et assistée à la chorégraphie par Estelle Clareton. Il danse également dans la production Les chemins invisibles : Le royaume de tôle du Cirque du Soleil à Québec, sous la direction chorégraphique de Harold Rhéaume.

Au cours des dernières années, il participe à divers projets chorégraphiques de la relève, dont les suivants : Pharmakon de Menka Nagrani, L’Âmentation de Ghislaine Doté, Aller simple de Dominique Thomas et Attributs de Raphaëlle Perreault. Il fait également partie des Imprudanses, une ligue d'impro-mouvement. En juillet 2012, Nicolas a la chance de participer au stage Deltebre Dansa en Espagne, grâce à l'obtention d'une bourse de perfectionnement au CALQ.

Veronica Melis
Comédienne, danseuse, metteure en scène, chorégraphe, auteure et professeure, Veronica Melis œuvre depuis plus d’une vingtaine d’années dans le milieu des arts de la scène. Elle a une double formation en danse et en théâtre développée notamment auprès des maîtres de danse-théâtre européenne. Elle est également diplômée en Sémiologie du spectacle à l’Université de Bologna (Italie). Que ce soit avec ses propres créations ou avec des compagnies de renom, elle s’est produite dans des théâtres et festivals dans plus de 15 pays du monde en se faisant remarquer par son charisme, son univers poétique et tragi-comique (L’enfant de sable, Mi ricordo, Rosso di sera, Hybride).

Parallèlement à son activité scénique, elle travaille depuis une quinzaine d’années comme professeure invitée dans de nombreuses écoles de danse, de théâtre et de cirque d’Europe et d’Amérique, dont l’École nationale de théâtre du Canada, l’École nationale de cirque et En Piste. En ce moment, elle travaille à sa nouvelle création Circo Minimo, qui verra le jour en 2013.

Félix Monette-Dubeau
Félix Monette-Dubeau est diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada depuis 2009. À la télévision, on a pu le voir dans les Boys, Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Tout sur moi, Toute la vérité et Trauma.

Au théâtre, il était de la distribution de L’Opéra de Quat’sous de Bertolt Brecht, dans une mise en scène de Robert Bellefeuille au TNM. Toujours au théâtre, il était de la production jeune public du Théâtre de l’Avant- Pays Le voyage dans une mise en scène de Marie-Christine Lê-Huu et de Programme double: théâtre viril et sportif, une création du Théâtre LA45, compagnie dont il est cofondateur. En 2014-2015 on l'a vu dans la nouvelle production du Théâtre Bluff Un monde qui s’efface, une pièce de Naomie Wallace mise en scène par Sébastien Harrisson et chorégraphiée par Harold Rhéaume.

Il fut également de la création La lune est moi du Théâtre de l’Avant-Pays. En plus de s’intéresser à la mise en scène, à la musique et à la danse, Félix travaille aussi à l’écriture d’une pièce intitulée SPIN; la première version a été présentée dans le cadre de Zone Homa.

Geneviève Morin-Dupont
Geneviève Morin-Dupont suit une formation en danse et en théâtre auprès de Menka Nagrani et de Richard Gaulin au centre des arts de la scène Les Muses depuis dix ans. Elle fait ses premières armes en tant que professionnelle en 1994, dans le rôle principal du film Un billet de loterie. Avec les Productions des pieds des mains, elle a été de la distribution de Leçons (2004-2005), a brillé dans le rôle de Marguerite dans Le Temps des Marguerites… à la folie ou pas du tout ! (2005-2008), avant d’intégrer la production Pharmakon (2011).

À l’aise sur un plateau de tournage, Geneviève fait plusieurs apparitions à la télévision, notamment dans Annie et ses hommes, Gang de rue, Tout sur moi et Le Négociateur. Elle joue également au cinéma dans le film Gabrielle. Au théâtre, elle participe à deux créations de la compagnie de théâtre Joe Jack et John entre 2004 et 2012.

Menka Nagrani
Artiste multidisciplinaire, Menka Nagrani travaille la danse, le théâtre et la musique. Elle a étudié le piano classique et s’intéresse également à la gigue et au chant. Elle a dansé pour les chorégraphes Marjolayne Auger, Karine Rathle, Marie-Soleil Pilette (notamment aux IVe Jeux de la Francophonie au Liban) et a participé en tant que comédienne et danseuse à une tournée québécoise avec la compagnie de théâtre ambulant Le Cochon SouRiant. Menka recherche les aventures artistiques singulières et engagées. Elle collabore régulièrement comme metteure en scène et interprète avec la compagnie de théâtre de rue Espace Forain, où elle prend plaisir à découvrir les particularités du jeu sans quatrième mur.

Elle fonde en 2004 les Productions des pieds des mains et y crée plusieurs spectacles engagés de danse-théâtre. Ses créations, Leçons, L’Ombre, Le Temps des Marguerites, Pharmakon ont été présentées sur la scène montréalaise (Tangente, Théâtre La Chapelle, maisons de la culture…) ainsi que dans des festivals internationaux en France, en Belgique et au Japon. Sa pièce Le Temps des Marguerites a été classée parmi les quatre meilleurs spectacles de danse-théâtre présentés au Canada en 2007 par la critique danse du quotidien The Globe and Mail. Sa pièce Pharmakon s’est mérité un Cochon d’or (prix de la relève artistique québécoise) ainsi qu’une nomination pour « la réalisation la plus remarquable » à ce même concours. Elle a également reçu le prix Janine-Sutto en 2010 et le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2012 pour l’ensemble de son parcours artistique.

Michael Nimbley
Michael étudie le théâtre au centre des arts de la scène Les Muses depuis 2004.

Au sein des Productions des pieds des mains, il a tenu le rôle principal de Faust dans la pièce Le Temps des Marguerites... à la folie ou pas du tout!, présentée à Tangente, dans les maisons de la culture de Montréal et au Théâtre Côte à Côte. Acteur bilingue (anglais/français), il joue dans le film Cendres, d’Éric Savoie et Gabrielle, de Louise Archambault.

Il travaille également comme figurant dans la télésérie Annie et ses hommes et il prend part, entre 2009 et 2012, à deux spectacles de la compagnie Joe Jack et John.

Renaud Pettigrew
Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2008, Renaud Pettigrew collabore entre autres avec Michel Lefebvre (Youtheatre), Serge Mandeville (Absolu théâtre), Michèle Parent (PIRATA THÉÂTRE), Daniel Meilleur (Théâtre Les Deux Mondes) et Shilvi (Les disques Petite plume) pour les spectacles Tour de chant et Quand les poules auront des dents.

Très actif dans le milieu de la tournée, il s’occupe des éclairages d’Ex machina (Lipsynch, Jeux de cartes, La face cachée de la lune), Sibilyne (Woyzeck), Le Théâtre d’Aujourd’hui (Les belles-soeurs), Pierre Lapointe (Tournée Sentiment humain), et pour Les Fourberies de Scapin (Juste pour rire).

Au cours des prochains mois, il fera la conception des éclairages pour Isabelle Boulanger (La grande Fente, spectacle de danse), Michel Lefebvre (Dreaming now, œuvre théâtrale et Fire/Work, œuvre de musique).

Ève Pressault
Finissante de l’École nationale de théâtre du Canada en 2004, Ève Pressault compte de multiples expériences de scène, tant en théâtre qu’en danse. Elle étudie la danse avec Estelle Clareton et Yukio Waguri. Elle a également suivi divers ateliers de jeu, notamment avec Jacqueline Gosselin et Tina Landau de la Siti Company à New York. Sur la scène professionnelle, elle travaille depuis ses débuts dans les deux disciplines.

Elle fait partie des créations suivantes du chorégraphe Dave St-Pierre : No Man’s Land Show (2003), La pornographie des âmes (2005) et Un peu de tendresse, bordel de merde (2007). Elle danse comme interprète dans cette dernière depuis sa création en tournée à travers l’Europe. Elle collabore également avec la chorégraphe Leslie Baker dans Knot of Nots présenté à Tangente en 2008. Après s’être impliquée avec le metteur en scène français Ludovic Lagarde pour le spectacle Ferry Queen à l’Espace Go en 2005, elle part en tournée en France en 2006 pour le spectacle Oui dit le très jeune homme, du même metteur en scène.

Sur la scène théâtrale montréalaise, Ève a entre autres travaillé avec Pascal Contamine dans Dossier Prométhée (Espace Libre, 2005), Geneviève Lacharité-Blais dans Combats (Bain St-Michel, 2005), Christian Lapointe dans Limbes (La Méduse [Québec], La Chapelle et Centre national des arts) et Alice Ronfard dans Chroniques (Théâtre La Chapelle), spectacle qui lui a valu plusieurs éloges du public et des journalistes. Cette année, elle interprète Estelle Malenfant dans la série Malenfant (Série+) dirigée par Ricardo Trogi et la reine de la comédie dans la pièce Hamlet (Théâtre du Nouveau Monde).

Marie-Soleil Pilette
Chorégraphe, danseuse et répétitrice, Marie-Soleil Pilette est diplômée en danse contemporaine à l'UQAM (option création) et possède une formation spécialisée en gigue québécoise. Elle donne des stages de gigue au Canada, aux États-Unis et occasionnellement en Europe.

Elle a travaillé comme danseuse et interprète pour la compagnie de danse ethnique Migrations et le Collectif Zogma. Elle danse actuellement comme soliste dans différents contextes et avec le groupe Rapetipetam (dirigé par Pierre Chartrand) en Amérique du Nord et en Europe à l'occasion, en plus d'être une formatrice de plus en plus prisée dans sa spécialité. Fondatrice de la compagnie SANS TEMPS danse, elle a créé des œuvres originales métissant la gigue québécoise avec la danse contemporaine.

Gabrielle Marion Rivard
Gabrielle suit une formation artistique au Centre des arts de la scène Les Muses depuis 2003 où elle se forme en chant, en théâtre et danse, entre autres, auprès de Menka Nagrani. Avec un talent particulier pour le chant et dotée d'une oreille absolue, elle participe à de nombreuses performances en chant à titre de choriste. À l'été 2012, elle tourne le film Gabrielle, réalisé par Louise Archambault et produit par Microscope, dans lequel elle tient le rôle principal.

Elle danse pour Maï(g)wenn et les Orteils depuis 2010, ayant participé aux trois dernières créations de cette compagnie, soit Dans ta tête, Six pieds sur terre et Avec pas d’coeur. Elle a également joué dans la pièce Abîmés de la compagnie de théâtre Joe Jack et John à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier. Elle se joint aux Productions des pieds des mains en 2017 en tant qu’interprète dans la pièce de danse-théâtre Bonne fête !

Olivier Rousseau
Interprète en danse contemporaine et comédien, Olivier Rousseau a eu la chance de côtoyer différents grands créateurs (M. Demers, D. Desnoyers, F. Dubois, P. de Vasconcelos, M. Nagrani). Intéressé rapidement par la création jeunesse, il crée en 2013 le Village à 3 portes, spectacle ayant été présenté près d'une soixantaine de fois partout à travers la province. Il assura aussi la mise en scène et les chorégraphies du spectacle musical Les Pouilleux en 2015 qui fut repris en tournée l'année suivante.

Entre temps, il a fait partie de la délégation Petits Bonheurs qui l’a amené à visiter différents festivals de théâtre jeune public en France, en Belgique et au Québec. Devant la caméra, on a pu le voir sur le web (L'Étrange Province, DRABES, Aujourd'hui le chaos), au cinéma dans différents courts-métrage (PAS, Gens Ordinaires) et à la télévision (Les Aventures du Pharmachien, Dans ma tête). Dernièrement, il a agi à titre de conseiller au mouvement pour différentes productions et dans un souci de constante évolution artistique, il poursuit présentement des études supérieures en danse contemporaine à l'Université du Québec à Montréal.

Dominic St-Laurent
Depuis sa sortie du programme de théâtre musical en 2011, Dominic St-Laurent a été tour à tour animateur, conteur, chorégraphe, acrobate pour DynamO Théâtre, humoriste, et même pirate!

Co-directeur artistique de la compagnie de théâtre musical de création Tidlidoum, ils ont présenté Maluron Malurette et Règle No 1 : Ne pas craquer!, au Festival Fringe Ste-Ambroise. Depuis 5 ans, Dominic met ses talents d’imitateur à profit dans la revue de l’année Cabaret Politique et Bouffonneries. L’été dernier, il jouait Eugène dans la comédie musicale Grease, qui fit un tabac au Théâtre St-Denis et qui sera présenté à la salle Albert Rousseau à Québec en été 2016.

En juin on pourra le voir dans la revue musicale Blue Suede Show au Théâtre Hector-Charland.

Retour au menu